Armes à feu à canon lisse et à canon estampé

firearm  photo

D’autres informations qui seront utiles à la dernière analyse de l’article, concernant l’usage permis ou restreint, concernent le rayon de l’arme à feu. La photo de l’agent James Bond, vue de l’intérieur d’un canon d’arme à feu, peut sembler un peu cliché pour le sujet, mais elle présente une information très importante pour différencier les types de canons d’une arme à feu.

Dans le passé, les armes avaient des canons lisses (c’est ce qu’on appelle des âmes lisses), c’est-à-dire qu’elles n’avaient pas de “rainures hélicoïdales”, qui sont ces fissures qui semblent, en termes plus profanes, des marques de vis, qui servent à faire tourner le projectile en sortant du canon, lui donnant une portée et une précision accrues.

Une arme à feu à l’âme lisse : c’est celle sans rayons, avec une surface absolument polie, comme, par exemple, les fusils. Les armes à canon lisse sont dotées d’un système de réduction, couplé à l’extrémité du canon, dont le but est de contrôler la dispersion des pastilles de plomb.
Arme à feu avec un rayon d’âme : lorsque l’intérieur du canon comporte des rainures hélicoïdales disposées dans l’axe longitudinal, destinées à forcer le projectile à un mouvement de rotation.
L'”âme rayée” vient du processus de rayure, qui est complété par l’introduction de rayures dans la partie interne du canon. Par surprise, le décret 3.665/2000 définit ce que sont les stries :

Article 3.
LXXI – stries : sillons ménagés dans la partie interne (âme) des tuyaux ou tubes d’armes à feu, généralement de forme hélicoïdale, qui ont pour but d’assurer le mouvement de rotation des projectiles, ou grenades, qui leur assure une stabilité en trajectoire.

Aujourd’hui, les armes à canon lisse ne sont pas nécessairement tombées en désuétude totale, même si, dans de nombreux cas, elles ont été dépassées par la nécessité des guerres modernes. Les fusils (célèbres pour la propagation du tir), utilisent encore un canon lisse, accompagné d’un étrangleur à son extrémité, pour réduire la dispersion exagérée des balles.